Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Sang des Femmes
  • Le Sang des Femmes
  • : BIENVENUE dans ce blog, qui fait suite à un cycle radiophonique menstruel consacré aux mentruations. Emission "Les Petits Papiers", sur les ondes de Canal Sud Radio 92.2FM à Toulouse. Proposé par Fatima Guevara, Isabel S., S. Bockel & Or-Or.
  • Contact

NEW : Le SANG des FEMMES II

:::::: NEW :::::: Pour continuer de vous instruire sur les menstruations voici la suite de ce blog

sur "Le SANG des FEMMES II", et l'adresse la voilà : http://lesangdesfemmes2.blogspot.com

:::::: NEW :::::: avec les rubriques habituelles et l'actualité des menstruations : le marketing des menstruations, les innovations ...

/ / /
*** LA TAMBOUILLE DES SORCIERES *** I
Des plantes spécifiques pour les menstruations
(source : http://croquegriotte.blogspot.com/2006/02/bien-vivre-ses-regles.html)


undefined
souce : générique animé de la série par Hanna-
Barbera Productions cf. http://fr.wikipedia.org

    On appelle dysménorrhée les règles douloureuses, aménorrhée l'absence de règles (inquiétante en dehors de la grossesse), ménorragie les règles trop abondantes.
    Le syndrome prémenstruel regroupe l'ensemble des symptômes (physiques et psychologiques) liés à l'arrivée des règles. Il commence généralement une semaine avant leur apparition.


Règles douloureuses

:::::::: Ce sont les racines d' actée à grappes noires qui remportent l'unanimité en la matière. La plante (composée de glucosides terpéniques, de flavonoïdes, de tanins) possède des vertus anti-inflammatoire et sédative. La croyance amérindienne veut qu'elle apporte force et courage. A boire sous forme de décoction avant et pendant les troubles. Elle est fortement déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes.

:::::::: L'infusion de menthe, et plus particulièrement de menthe poivrée, soulagera les maux de ventre.
- Par leur action oestrogénique, les graines de fenouil permettent d'apaiser les douleurs menstruelles. Ne pas en consommer plus de 2cs par jour. A prendre en infusion.

:::::::: Les femmes réglées ne souffrant pas de ménorragie ou d'allergie à l'aspirine peuvent prendre une décoction d'écorce de saule blanc. Composée d'acide acétylsalicyque, elle soigne les douleurs et les états fébriles.

Règles trop abondantes

:::::::: La bourse-à-pasteur, à prendre en infusion, est la plante la plus recommandée dans les cas de ménorragie. La vitamine K et la tyramine qu'elle contient lui confèrent des propriétés hémostatiques.


Règles absentes

:::::::: Les fruits du gattilier (ou agnus castus) se montrent efficaces en cas d'absence de menstruations. Mais son utilisation ne doit pas se faire sans contrôle médical. Parlez-en à votre médecin.
- Les racines d'angélique en décoction favoriseront la réapparition des règles. Déconseillée aux femmes enceintes (possible action abortive).

:::::::: Les décoctions de persil sont indiquées en cas d'absence ou d'irrégularité des règles.


Arômes

:::::::: L'HE de romarin (officinal à camphre): 4-5 gouttes dans le bain pour soulager les douleurs du bas-ventre // 3-4 gouttes diluées dans 1cs d'huile végétale (olive, amande douce, noisette...) pour masser les zones douloureuses // (2 gouttes dans 1cc de miel à dissoudre dans un verre d'eau 2 fois par jour)
Certaines sources déconseillent l'usage de cette HE en interne. Elle est contre-indiquée chez la femme enceinte et l'enfant.


:::::::: L'HE d'anis vert : 2-3 gouttes diluées dans 1cs d'huile végétale à appliquer en massage sur les zones douloureuses.
Comme la plante a un pouvoir narcotique, on en use avec parcimonie. Elle est formellement déconseillée aux enfants et aux femmes enceintes. Attention aux réactions allergiques.

:::::::: L'HE de fenouil : 2-3 gouttes diluées dans 1cs d'huile végétale en massage sur les zones douloureuses.
Cette huile essentielle est contre-indiquée aux enfants et aux femmes enceintes.

:::::::: L'HE de sauge : 3-4 gouttes dans l'eau du bain // 2 gouttes dans 1cc d'huile végétale en massage sur le bas-ventre // (2 gouttes dans 1cc de miel à dissoudre dans un verre d'eau 2 fois par jour)
Cette huile essentielle est contre-indiquée aux enfants, aux femmes enceintes et allaitantes, en usage prolongé et même en usage interne selon certaines sources. Elle peut être toxique à fortes doses. Elle ne doit pas être utilisée en cas de mastoses et cancéroses.

Seraient également efficaces dans le cas de dysménorrhée l'HE de camomille romaine, l'HE d'estragon, l'HE de marjolaine (contre-indiquée aux femmes enceintes)... à utiliser diluées en massage ou dans l'eau du bain.


Autres remèdes

Pour soulager les douleurs menstruelles, on peut appliquer sur la bas-ventre :

:::::::: Des compresses de camomille (romaine ou allemande). Tremper un linge dans une infusion de fleurs de camomille (30 à 100g pour 1L d'eau) et appliquer sur la zone douloureuse.
:::::::: Des feuilles de chou. Ecraser des feuilles de chou vert et les appliquer sur le bas-ventre.
:::::::: Des cataplasmes d'argile. Avec une cuillère en bois, préparer une pâte à base d'argile verte et d'eau chaude. Appliquer sur la zone douloureuse. Recouvrir d'un linge. Oter quand l'argile commence à sécher.
:::::::: Une bouillotte d'eau chaude. Efficace également pour celles qui comme moi souffrent de douleurs dans le bas du dos lors des menstruations.

Un verre d'eau argileuse bu chaque matin, en cure de 3 semaines par mois, serait susceptible d'atténuer les douleurs des menstruations.

La prise de gélules d'huile d' onagre se révèlerait efficace sur les symptômes du syndrome prémenstruel. Pour en savoir plus, je vous renvoie à l'article de Kinoui sur son blog Kalawangue.

Certaines médecines douces traitent les troubles menstruels : l'acupuncture, l'acupression ...



*** LA TAMBOUILLE DES SORCIERES *** II 

undefined

Compresse de son contre les douleurs menstruelles 

Plantes bienfaisantes utilisées pour ce remède de grand-mère : avoine - blé
Contre la douleur, le remède naturel par excellence est le son qui est connu comme la morphine naturelle. En plus on peut le trouver très facilement chez tout bon herboriste.

INGREDIENTS
un petit sac en tissu naturel
son de blé ou d'avoine
PREPARATION
On remplit le petit sac de son et on le met dans un casserole à la vapeur et surtout pas dans l'eau, pendant environ 10 minutes.
UTILISATION
Appliquer cette compresse sur le bas du ventre. On peut la couvrir avec une écharpe de laine ou de coton ou une ceinture de maintien afin de pouvoir continuer ses activités habituelles.


Massage à l'huile de mélisse contre les douleurs menstruelles

INGREDIENTS
de l'huile d'olive ou de tournesol 
10 gouttes d'essence de mélisse 
PREPARATION
Mélanger les gouttes d'essence de mélisse à l'huile.
UTILISATION

Masser cette zone du sacrum grâce à l'huile de mélisse dans un premier temps doucement et puis de plus en plus énergiquement. Ce massage est à répéter plusieurs fois par jour en fonction de la douleur.
source http://www.oyxter.com/remedes-naturels-grand-maman/remede_sante_massage_melisse_douleurs_menstruelles.htm
 

Plantes pour les femmes 

 /////  L'achillée millefeuille (Achillea millefolium), herbe aux charpentiers, dite aussi herbe de Saint-Jean. À la fois emménagogue (favorisant les règles) et hémostatique (arrêtant les saignements), l'achillée millefeuille peut s'utiliser en cas de saignements, de douleurs des règles, de troubles de la circulation, de spasmes utérins ou digestifs. En cas de grosse fièvre ou de bouffées de chaleur (ménopause), on peut boire une infusion refroidie d'une sommité fleurie pour une tasse d'eau. Les feuilles permettent de fabriquer des emplâtres et des baumes qui soignent les mamelons si des problèmes surviennent lors de l'allaitement. S'utilise aussi en teinture-mère.

/////  L'alchémille (Alchemuilla vulgaris), dite aussi mantelet de Notre- Dame, ou encore pied de lion… Plante phytoprogestative réputée pour sa capacité à soigner les " problèmes féminins ", elle est à utiliser avec précaution. Décongestionnante et apaisante, aussi bien au niveau hépatique qu'utérin, elle permet de régulariser le cycle et le flux des règles. Elle prévient les fibromes. Facilite aussi l'accouchement. Elle s'utilise en teinture-mère seule ou associée à d'autres plantes.

 L'aubépine (Crataegus oxyacantha), dite épine de mai, ou épine blanche, tonicardiaque, hypotenseur, hypnotique léger, c'est la plante des bouffées de chaleur. Les fleurs calment le système nerveux. Fraîches en décoction, sèches en tisane : 1 sommité fleurie dans une tasse d'eau contre l'angoisse, les bouffées de chaleur et les palpitations. La teinture-mère donne les mêmes effets.

 L'alfalfa (Medicago sativa) exerce une activité œstrogénique. Réminéralisante. Ses feuilles donnent une tisane tout à fait consommable. Mais, attention, comme toutes les plantes œstrogéniques, elle est à utiliser avec précaution et modération. À long terme, elle peut se révéler toxique pour le foie.

 Le bouleau (Betula alba), excellente plante drainante ; les tisanes obtenues avec ses feuilles sont dépuratives et diurétiques.

 Le cassis (Ribes nigrum), plante constituée de flavonoïdes, excellente contre les troubles circulatoires, en infusion et en teinture mère.

 Le cimicifuga (Cimicifuga racemosa). Cette plante à activité œstrogénique agit sur les bouffées de chaleur et la sécheresse vaginale. Plante antispasmodique par excellence, c'est aussi un modérateur du système nerveux.

 Le cyprès (Cupressus sempervirens) agit sur les troubles de la circulation et le rééquilibrage du système nerveux.

 ///// Le framboisier (Rubus idaeus). Ses feuilles sont riches en flavonoïdes contre les règles douloureuses et trop abondantes. Les tisanes soignent les muqueuses. La décoction de feuilles de framboisier est efficace en douche vaginale contre les leucorrhées. La tisane lutte efficacement contre les nausées de la grossesse.

 ///// Le gattilier (Vitex agnus-castus), plante phytoprogestative, régulateur hypophysaire, doit être utilisée avec précaution (L'hypophyse produit les hormones du cerveau, les gonadotrophines, qui donnent les ordres aux ovaires). A UTILISER AVEC PRECAUTION  

 Le ginkgo (Ginkgo biloba), plante des jambes lourdes connue pour ses vertus circulatoires. À absorber en infusion (10 grammes de feuilles séchées par tasse). Plante anti-oxydante.

 Le ginseng (Panax ginseng), plante régulatrice du système nerveux, aide à gérer le stress. À absorber en décoction de racines.

 Le grémil (Lithospermum officinale), diurétique, est un régulateur hypophysaire.

 Le gui (Viscum album), vasodilatateur, antispamosdique, apporte un soulagement pour les règles abondantes, les migraines, les vertiges.

 L'hamamélis de Virginie (Hamamelis virginiana), plante des troubles veineux, des congestions utérines, ovariennes et pelviennes et des règles abondantes. À absorber en décoction (une cuillère à dessert de feuilles coupées par tasse). Pour les bouffées de chaleur, l'associer en teinture mère avec le marron d'Inde, et la passiflore.

 Le mélilot (Melilotus officinalis), antispasmodique, apaisant, calme le système sympathique. Plante des troubles de la ménopause.

/////  La mélisse (Melissa officinalis), tonique, stimulante physiquement et intellectuellement, antispasmodique, est conseillée aussi pour les règles douloureuses.

 L'ortie (Urtica dioïca), plante très riche, à connaître absolument ; reminéralisante, drainante, hémostatique. Impossible de décrire toutes ses utilisations et ses vertus, selon qu'on la consomme en soupe ou qu'on l'utilise différemment : infusion, teinture mère, etc.

 La passiflore (Passiflora incartana et Cærula), est une plante apaisante pour mieux dormir, se calmer. Excellente en infusion.

 La prêle (Equisetum arvense), reminéralisante hémostatique, se recommande à la cinquantaine en cure pour prévenir l'ostéoporose.

 Le petit houx (Ruscus aculeatus), vasoconstricteur du système veineux, est encore une plante de la bonne circulation sanguine. Efficace contre les douleurs des règles. 

 La réglisse (Glcyrrhiza glabra) contient des substances à activité œstrogénique. Comme les isoflavones du soja, le principe actif de la réglisse semble équilibrer le taux d'œstrogène chez la femme. Attention, la réglisse et ses extraits doivent se consommer en petite quantité, sinon il y a risque d'hypertension artérielle et de maux de tête. On trouve des bonbons à base de réglisse pure dans les boutiques diététiques. 

 ///// La sauge (Salvia officinalis), dite aussi herbe sacrée, contient des substances œstrogéniques, il faut donc l'utiliser avec précaution. Antispasmodique équilibrante, elle régule les règles. 

 La vigne rouge (Vitis vinifera), plante de la circulation sanguine, excellent tonique veineux, est tout indiquée dans les troubles de la circulation et les règles abondantes. 
www.medecines-douces.com/impatient/274jan01/femmes.htm

oOoo oOO OOO OOO OoOoo o

"(...)un remède constitutionnel : Sulfur qui a réellement amélioré mes règles. Je souffrais moitié moins qu’auparavant. Puis, plus tard, toujours dans le cadre de l’homéopathie,j’ai utilisé Sepia qui est également bon pour vos règles et m’a aidé tout aussi bien. 
   Depuis deux ans, j’ai commencé à employer davantage les plantes pour mes règles. J’utilise une tisane de feuilles de framboisier et de l’hydraste du Canada.(...)"
 http://www.le-sidh.org/site/article_765.html   

oOoo oOO OOO OOO OoOoo o
 

 

Une INFO qui se pose là : 
 
Svetlana Medvedev, épouse du président russe,
souhaite supprimer la Saint-Valentin, qu'elle juge trop "occidentale". Si cette initiative remporte un succès, le 8 juillet sera un jour férié. Ce jour-là, le hommes offriront des camomilles à leurs épouses, fleurs aux vertus antalgiques pour les douleurs menstruelles.
source : canard enchaîné 25 juin 2008

Partager cette page

Repost 0